Au royaume des plantes

Au royaume des plantes

Les papillons

Famille des Lépidoptères.

 

Il y a plus de 120 000 espèces de papillons qui ont été dénombrées à travers le monde.

La classification en familles est fondée sur les nervures des ailes

Gracieux, délicat, majestueux, le papillon a toujours su émerveiller les hommes. Ce fabuleux insecte mérite vraiment que l'on fasse attention à lui.

La durée de vie des papillons est très variable. Elle est de quelques semaines, voire même de quelques jours pour certaines espèces.

Les ailes des Lépidoptères ont la particularité d'être couvertes d'écailles, qui sont des poils aplatis et élargis. Ces écailles sont fixées sur la membrane alaire et sont disposées en rangées qui se chevauchent, comme les tuiles d'un toit. Lorsqu'elles se détachent, elles ne sont pas remplacées.

 

 



Les ailes des papillons ont un rôle, qui est de capter l'énergie du soleil. Leur surface est assez importante et ils s'en servent comme de véritables panneaux solaires, qui leur permettent d'absorber les paquets d'énergie lumineuse. Cette énergie leur est indispensable car ce sont des animaux à sang froid et il leur faut donc faire monter la température de leur sang et de leurs muscles, avant de pouvoir voler. Il n'est donc pas rare de les voir au petit matin, les ailes écartées, en train de prendre un bain de soleil, profitant des premiers rayons de la journée.

Au repos, les ailes sont verticales chez les papillons diurnes, horizontales chez les nocturnes.

 

 

 




 

 

Les prédateurs naturels

Les prédateurs des papillons sont de nature et de taille très variable, et vont des petits insectes à des gros mammifères.


Les oiseaux sont sans doute les prédateurs qui sont les plus redoutables pour les papillons, en particulier lorsqu'ils doivent nourrir leurs petits. Des espèces comme les mésanges bleues apprécient particulièrement les chenilles, qui sont des proies faciles et très nourrissantes.

Les chauves-souris font, elles aussi, de grands ravages chez les papillons de nuit, qu'elles capturent au vol, après les avoir repérer par ultrasons. Il est fréquent de trouver au sol des ailes de sphinx ou de paon de nuit, qui sont les seuls restes du repas d'un de ces redoutables mammifères insectivores.

Bien que cela puisse être étonnant, les renards font aussi partie des prédateurs des papillons. En effet, lorsque leur nourriture habituelle vient à manquer, ils peuvent consommer de grandes quantités de chenilles, qu'ils repèrent grâce à leur odorat et à leur vue très développés.

 

Les araignées sont bien connues pour être des mangeuses de papillons. Elles ne sont cependant pas les plus destructrices. Elles ont adopté deux principales techniques de chasse. La première est la toile, qu'elles tissent à des points stratégiques des haies et d'autres points de passages des insectes, qui ne voient pas le piège qui leur à été tendu. Ils se collent alors à la toile et s'y enroule en se débattant. Les araignées n'ont alors plus qu'à planter leurs crocs dans leurs victimes. L'autre technique est de se cacher où les papillons vont se nourrir, c'est-à-dire au cœur des fleurs dont ils puisent le nectar. Les araignées qui adoptent cette technique sont le plus souvent blanches ou jaunes, et passent donc inaperçues. Elles attendent patiemment, et lorsqu'un papillon ou un autre insecte se pose, elles l'immobilisent en une fraction de seconde, en plantant leurs crocs dans le corps de l'insecte et en lui injectant le venin mortel.

Les lézards sont eux aussi très rapides et très discrets. Ils attaquent leurs proies par surprise, lorsqu'elles passent à leur proximité.

 

 Le papillon passe les trois quarts de sa vie à l'état de larve. Celle-ci ressemble à un ver, sans ailes ni yeux et passe son temps à dévorer. 

La chenille grandit très vite et subit cinq mues successives. Sa préoccupation est de trouver un nid. Dès lors, elle s'arrête de manger et reste immobile. Elle va alors sécréter de longs fils de soie qu'elle enroule autour de son corps. Ces derniers se solidifient au contact de l'air et forment le cocon.

La chenille devient alors chrysalide ; les plus longues chenilles donnent les plus grosses.

 

Comment accueillir des papillons

Les papillons ont besoin de soleil pour se réchauffer. C'est pourquoi on les observe les jours ensoleillés et chauds, tandis que le temps frais et pluvieux les rend plutôt inactifs. Les plantes ou massifs à papillons seront donc installés en priorité dans les endroits bien ensoleillés !

Les papillons ont aussi besoin de protection contre le vent. Si vous posséder de grans espaces, la plantation d'arbres en atténuera les effets. Sinon, des massifs d'arbuses et des clôture recouvertes de plantes grimpantes joueront le même rôle. Les haies irrégulières sont aussi prérérable.

Les haies de thuya ou de cyprès, denses et liéaires, ne brisent pas le vent mais créent des micro-tourbillons peu appréciés des papillons.

Si l'on veut des papillons, il faut accepter les chenilles. Mais pas question que vos choux servent de repas aux piérides. Laisser pousser des espèces sauvages permettra de contenter ces gourmandes. Les chenilles ont souvent un régimes alimentaire spécifique selon les espèces et ne se nourrissent que d'une ou quelques plantes.

Une utilisation excessive de pesticides, est mauvaises pour l'ensemble de la faune et de la flore du jardin. Pour ne pas transformer votre jardin en désert écologique, ayez recours le plus possible aux traitements naturels des végétaux. et faites-le toujours, tôt le matin ou en soirée lorsque le chaleurs se sont dissipés et que le soleil s'est couché. Et surtout abstenez-vous de traiter lorsqu'il y a du vent.

 

 

  

Comment reconnaître un papillon migrateur

Il est possible de reconnaître un migrateur en observant son vol. Les papillons migrateur volent souvent en ligne droite, à quelques mêtre du sol, s'élevant pour franchir les haies, arbres ou les maisons. Ce vol direct est très différent de celui des papillons locaux, qui virvoltent autour des fleurs et se posent régulièrement pour butiner.

 
 

QUELQUES ESPECES

 
  
 
 

Le Flambé

 

Nom latin : Iphiclides podairius

Famille : Papillonidae

Envergure : de 50 à 70 mm

Période de vol : de fin mars à septembre

 

De grande taille, entre 50 et 70 mm.

 

Il est en constante régréssion. IL est protégé dans plusieurs pays. Comme le Machaon, il est sensible aux modifications de son milieu naturel engendrées par les activités humaines, dont l'agriculture intensive, la disparition des haies sauvages, l'épandage d'insecticide sur les plantes nourricières et l'abandon progressif de la culture du trèfle.

  

 

 
 
 
 

 

La Vanesse du chardon (ou Belle-Dame)

  

 

Nom latin : Cynthia cardui ou Vanessa cardui

Famille : Nymphalidae

Envergure : 40 à 70 mm

 

La vanesse du chardon est un papillon très commun.

 

Contrairement aux oiseaux, les migrations des Belles-dames, impliquent plusieurs générations de papillons : les individus qui traversent actuellement l'Europe vers le Nord sont nés en Afrique du nord.

 

Au gré de leur migration, ils s'arrêtent pour pondre leur oeufs sur une grandes variétés de plantes sauvages. En un mois, une nouvelle génératon de papillons prend son envol et pousuit la route vers le Nord.

 

Une à deux générations de papillons se succèdent ainsi jusq'en août. Les papillons nés dans le nord de l'Europe retournent alors plein sud, sur les traces de leurs aïeux. Arrivés au Maghreb, il se mettront à pondre et le cycle s'accomplira à nouveau au printemps prochain.

  

 

 

  

 

 

 

Le Paon du jour

 

  

Nom latin : Aglais io ou Inachis io

Famille : Nymphalidae

Envergure : 5 à 6 mm

Période de vol : de juin à août

 

 Ce beau papillon est fréquent dans les clairières et prairies fleuries. Le mâle possède un comportement territorial assez marqué, chassant les intrus en les poursuivant avant de revenir se poser parfois à l'endroit d'où il avait décollé. 

 

 

 

 

 

Azuré des Nerpruns

 

Nom latin : Celastrina argiolus

Famille : Lycaenidae

Envergure

Période de vol : de mai à juillet 

 

l'Azuré des nerpruns, est un petit papillon répandu et commun dans les jardins, haies et lisières.

Il se distingue des autres Argus bleus au revers de ses ailes, blanc bleuté à fine ponctuation noire.

 

 

 

 

 

 

La Timandre

 

La Timandre est un bel hétérocère aux ailes bordées de rose qu'on peut observer en fin de journée. Il fréquente les prairies, les bords de chemins et d'étangs.

Ce papillon vole de mai à septembre. Leurs chenilles qui ne portent que deux paires de fausses pattes se déplacent en formant d'abord une boucle étroite avant de s'étendre, puis de former à nouveau une boucle étroite… 

 

 

  

 

 

 

L'Amaryllis 

 

Nom latin : Pyronia tithonus

Famille : Nymphalidae

Envergure :

Période de vol : de juillet à mi-septembre

 

 

 

 

 

 

 

Le Vulcain

 

Nom latin : vanessa atalanta linnaeus

Famille : Nymphalidae

Envergure : 55 à 64 mm

 

Ce grand papillon très reconnaissable est d'un noir profond agrémenté de motifs rouge et blanc. Il n'utilise que ses deux pattes de derrière pour marcher.

 

Le vulcain fréquente les prairies, les vergers, où il butine volontier les fruits mûrs non seulement sur l'arbre, mais également ceux tombés à terre. Les haies et les zones où croissent les orties.

 

Ce papillon est l'exemple type du papillon migrateur en Europe. Des individus originairs d'Afrique remontent tous les ans vers le Nord de l'Europe. Leur descendance retourne dans le Sud à l'automne.

 
 
 
 
 
 

Le Silène 

On trouve généralement ce papillon dans le sud de la France

 

Nom latin : Brintesia circe

Famille : Nymphalidae

Envergure : de juin à mi-septembre

 

 

 

 

 

Le Tabac d'Espagne

 

Nom latin : Argynnis paphia

Famille : Nymphalidae

Envergure : 

Période de vol : de mai à septembre

 

 

Le papillon tabac d'Espagne est un papillon facilement identifiable. Bien souvent, il butine les fleurs des ronciers. Son vol est plané, rapide. Il ne passe pas inaperçu avec son envergure de 60-65 mm.

Il passe la nuit dans les arbres à l'abri des feuilles, et descend dès que le soleil se lève pour se réchauffer et partir à la recherche de fleurs à butiner. Il est particulièrement friand du nectar des fleurs de ronce, de violette des Centaurées et de chardons.

Une seule génération par an. La ponte a lieu sur les arbres non loin des plantes hôtes. Les oeufs sont déposés dans les fissures des écorces.

 

 

 

 

 

 

La Pieride du chou

 

Nom latin : Pieris brassicae

Famille : Pieridae

Envergure : 28 à 33 mm

Période de vol : d'avril à octobre

 

 

 

 

 

L'Argus bleu

 

Nom latin : Polyommatus icarus

Famille : Lycaenidae

Envergure : 2 cm

Période de vol : de mai à octobre

 

L'Argus bleu ou Azuré de la Burgrane est un petit papillon qui peut être rencontré dans les prés, les lisières de bois, les friches. On reconnaît les azurés à leur coloration bleue sur la face supérieure des ailes.

 

 

 

 

 

 

La Pyrale de la menthe

Nom latin : Pyrausta Aurata
Famille : Crambidae
Envergure : 10 à 15 mm
Il se nourrit de sauge, menthe, népéta
 
 
 
 
 
 
Le Moiré automnal
Nom latin : Erebia neoridas
Famille : Nymphalidae
Envergure : 4,4 cm à 5,2 cm
Période de vol : D'août à septembre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Robert le diable
Nom latin : Polygonia c-album
Famille : Nymphalidae
Envergure : 22 à 24 mm pour le mâle et 25 à 26 mm pour la femelle
Période de vol : fin mai à août
Il ressemble à une petite tortue. On le reconnait facilement grâce à ces ailes découpées. On le rencontre dans les blis clairs, les parcs et les jardins.
 
 
 
 
 
 
 
Carte Géographique (Araschnia levana)
 
 
Nom latin : (Araschnia levana)
Famille : Nymphalidae
Envergure : de 16 à 19 mm
Période de vol : fin mars à mai puis mi-juin à septembre (en deux générations successive)
Son nom provient du motif qui orne le revers de l'aile et évoque le réseau routier sur une carte.
 
 
 
 
Ecaille chinée ou Callimorphe
 
GEDC0635.JPG
 
 Nom latin : Euplagia quadripunctaria
Famille : Arctiidae
Envergure
De forme triangulaire, les ailes antérieures sont noires zébrées de bandes blanches obliques, les ailes postérieures sont d'une vive couleur rouge orange avec des tâches irrégulières.
 
Ces papillons ont une activité à la fois diurne et nocturne, 
 

La pyrale du buis

 
GEDC2158.JPG
 
 
 La zygène
 
GEDC4337.JPG
 
La zygène est présent dans les lieux riches en graminées
 
C'est un papillon aposématique, car il se signale par ses couleurs comme toxique aux prédateurs comme les oiseaux et les lézards . En cas d'attaque il émet un liquide contenant du cyanure. 
 

Méli-mélo de papillons 



17/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour